jeudi 23 octobre 2008

Fortis, plainte d'outre-atlantique

La justice américaine a elle aussi été saisie dans le dossier Fortis. Christopher Copeland, un investisseur américain, vient en effet de déposer plainte, à Manhattan, contre le groupe bancaire qu'il accuse d'avoir trompé ses actionnaires. Dans sa plainte, Christopher Copeland souligne que les anciens responsables de Fortis avaient faussement présenté l'entreprise comme "une société relativement immunisée contre les conséquences de la crise des crédits".
(belga/bloomberg) - La justice américaine a elle aussi été saisie dans le dossier Fortis. Christopher Copeland, un investisseur américain, vient en effet de déposer plainte, à Manhattan, contre le groupe bancaire qu'il accuse d'avoir trompé ses actionnaires.

Dans sa plainte, Christopher Copeland souligne que les anciens responsables de Fortis avaient faussement présenté l'entreprise comme "une société relativement immunisée contre les conséquences de la crise des crédits". En réalité, estime l'investisseur, "Fortis était à peine solvable et a dû vendre ses actifs à des prix très bas".

Affirmant représenter plusieurs actionnaires, Christopher Copeland réclame des dommages et intérêts.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu jeudi du côté de Fortis aux Etats-Unis.

Le groupe a récemment été démantelé, les activités de la banque aux Pays-Bas étant nationalisées et Fortis Belgique tombant dans l'escarcelle de BNP Paribas.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil